Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 Mar

A propos des présences au conseil général

Publié par NRI

Dans un tract récent, la candidate du Parti socialiste à Villepinte me reproche certaines de mes absences au Conseil général. Sans esprit polémique, car à mes yeux la gauche doit avant tout se rassembler pour gagner contre les choix idéologiques de la droite que subissent nos concitoyens, plus particulièrement en cette période de crise économique, je souhaite juste préciser que, sur ces absences :

- la première, celle 18 juin 2009, est due à ma présence à la même date à une réunion sur l'aménagement du Parc de la Poudrerie, à laquelle je me devais de participer en ma qualité de conseillère générale
- la deuxième, celle du 18 décembre 2008, correspondait dans mon agenda à une visite de crèche, très importante, comme vous le savez, car elle répond à une attente légitime des Villepintois en matière de structures d'accueil de la petite enfance. J'en ai d'ailleurs fait une de mes priorités et la première crèche, pour laquelle j'ai obtenu une subvention du département, verra ses travaux commencés dans les prochaines semaines.
 - celle du 15 octobre 2009 correspond à un rendez-vous qui avait été fixé avec Mme Fadela Amara, alors secrétaire d'Etat à la politique de la ville. Il s'agissait pour moi de rappeler la spécificité de Villepinte - une des villes les plus jeunes de France - mais aussi la problématique des discriminations et des quartiers dits sensibles, questions qui me tiennent particulièrement à coeur. Ces efforts ont porté leurs fruits puisque le Contrat Urbain de Cohésion Sociale a été renouvelé entre l'Etat et la Ville.
- quant à celle du 17 octobre 2010, convoquée un dimanche matin : il s'agissait au cours de cette séance de faire adopter des Partenariats Public-Privé pour le financement des collèges, ce que les élus de mon groupe et moi-même contestons car ils coûteront cher aux Séquano-Dyonisiens et ouvrent la voie à une marchandisation et une privatisation de l'Education Nationale. Le groupe auquel j'appartiens a boycotté les séances sur ce sujet pour protester contre l'absence de transparence et de concertation sur ce dossier fondamental pour les finances du département et l'avenir de notre système éducatif.

 

Rappelons au passage que le travail de conseillère générale ne se limite pas à la présence aux séances pour lesquelles on peut donner pouvoir à d'autres élus. Les intérêts du canton, de Villepinte, se défendent largement en amont, dans la préparation des dossiers, et, en aval, dans les échanges avec l'administration départementale, ainsi que lors des prises de décision dans les commissions. Les séances ne sont qu'un élément au sein d'un ensemble d'activités liées au mandat. Comme on le voit, mes absences ont été à chaque fois motivées par des motifs d'intérêt général, en vue d'améliorer le cadre de vie et le vivre ensemble pour les Villepintois. Et je reste persuadée que la combinaison entre le mandat de maire et celui de conseillère générale reste un atout fondamental pour la défense d'une ville comme la nôtre et de la cohérence des projets qui y sont menés. C'est d'ailleurs sur ces projets, et sur le bilan de notre action, qu'il serait, me semble-t-il, plus intéressant de débattre, comme je me suis efforcée de le faire, notamment dans les billets que vous pouvez lire sur ce blog.

Archives

À propos

Blog personnel de Nelly Roland Iriberry, maire (divers gauche) de Villepinte (93)