Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 Feb

Budget 2011, PADD : la Municipalité confirme sa défense du service public et ses ambitions pour Villepinte

Publié par NRI  - Catégories :  #Grandes orientations pour Villepinte

Le conseil municipal du 2 février était particulièrement important puisque nous avons débattu et adopté le budget 2011 et échangé sur le PADD (Projet d'Aménagement et de Développement Durable), prérequis à l'élaboration du PLU (Plan Local d'Urbanisme) : derrière ce jargon, c'est l'aménagement de Villepinte dans les 10-20 ans à venir qui est en jeu.

 

 

Villepinte_-_Hotel-de-Ville_01.jpgSur le budget 2011 , alors que le gouvernement de Nicolas S arkozy poursuit sa politique de régression sociale, de casse de nos acquis sociaux et de nos services publics, en particulier en supprimant des dizaines de milliers de postes de fonctionnaires, alors que ce même gouvernement voudrait nous obliger à appliquer la même politique de non-remplacement d’un départ à la retraite sur deux, nous avons voulu réaffirmer par ce budget qu’il est possible de maintenir et de développer le service public sans augmenter les impôts, en les baissant même, comme nous l’avons fait l’année dernière.

 

La réforme de la taxe professionnelle par l'Etat a coûté à notre municipalité depuis le début de mon mandat un million d'euros.

 

Malgré cela nous avons choisi de ne pas supprimer de postes de fonctionnaires et de continuer à développer les services à la population. Nous avons repris plus de 30 personnes de la SOGERES au sein des services municipaux, dans le cadre de la reprise en gestion directe de la restauration collective. Nous projetons d’ouvrir en 2012 la crèche dite « du Château d’eau » avec 25 agents. Et nous espérons d’ailleurs que, dès 2012, des c hangements politiques nationaux viendront soutenir les services publics locaux.

 

Nous maintenons ce cap, grâce à une politique stricte de lutte contre les gaspillages et les dépenses inutiles.

 

En 3 ans, les dépenses dites à caractère général sont passées de 13.4 à 12.6 millions d’euros et, compte tenu de l’inflation, c’est 1.3 million d’euros d’économie par an que nous réalisons par rapport à la gestion précédente sur ces « dépenses à caractère général » grâce à toutes sortes d'économies de fonctionnement (énergie, frais d'avocats, de géomètres etc), sans pour autant impacter la qualité du service rendu à la population, qui reste notre principale exigence.

 

Nous avons également maîtrisé le recours à l’emprunt. En 3 ans, nous avons fait 33 millions d’euros d’investissement soit 75% de plus que les 3 premières années du mandat précédent. Dans le même temps, nous avons cherché et obtenu, de la part du département, de la région, de l’Europe, de l’Etat des subventions permettant de financer substantiellement ces investissements (notamment pour le programme de rénovation urbaine sur le quartier de la Fontaine-Mallet, la nouvelle phase d’implantation de vidéo-protection sur le territoire communal, la crèche dite du Château d’eau, le Centre de loisirs des Fontaines) et nous avons ainsi moins emprunté. La dette communale a même baissé de 20 % si on compte les engagements pris avant notre arrivée.

 

D’autres chantiers d’envergure nous attendent pour 2012 : je pense ici aux extensions d’écoles à Henri-Wallon, 4 classes, et au Vert-Galant, 4 classes, pour lesquelles les études sont d’ores et déjà en phase de finalisation.

 

En résumé mes orientations pour 2011 :

- plus (+) de services publics,
- moins d’impôts municipaux après la baisse en 2010,
- plus d’actions,
- plus de solidarité. (Une solidarité qui s’exprimera tout particulièrement avec l’application de l’abattement de 10 % de la Taxe d’Habitation pour les foyers comprenant une personne handicapée, ou encore avec l’augmentation de la subvention au CCAS et la baisse des tarifs de cantine pour tous de 3 à 10 %).

 

Ce budget a été voté par l'ensemble de la majorité municipale.


Sur le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) et le futur Plan Local d’Urbanisme (PLU)

projetVillepinteSur la base du diagnostic territorial effectué en 2010 et de la concertation menée avec tous les Villepintois, nous avons décidé d’organiser le PADD autour de trois axes.

 

1/ Une ville accueillante

 

Villepinte est une ville qualifiée d’agréable par beaucoup d’habitants. L’enjeu est donc de valoriser et  de généraliser cette qualité à l’ensemble de la ville en se fixant trois axes d’intervention :

- Valoriser ce cadre de vie agréable en développant le projet de trame verte, en encourageant la qualité paysagère et environnementale des constructions et de la ville en général, tout en luttant contre les nuisances  des infrastructures (aéroports, A104, RD 40…).

- Améliorer l’accompagnement de la population résidente en permettant le parcours résidentiel des ménages villepintois, en poursuivant l’amélioration des logements sociaux et accompagnant l’amélioration des copropriétés. Cette action nécessaire sur l’habitat doit aussi s’accompagner  d’un équilibrage des implantations commerciales et de l’amélioration de l’offre et de l’accueil dans les services et équipements publics.

- Préserver le tissu aéré et le paysage vert du secteur pavillonnaire caractéristique de Villepinte en conservant une place importante aux espaces verts dans les parcelles, en améliorant les circulations piétonnes et cyclistes tout en permettant l’évolution du bâti dans des densités raisonnées.

Villepinte, «ville paysage» est un axe fort du projet communal en termes d’attractivité, de dynamisme et de qualité du cadre de vie.  

 

2/ Une ville exemplaire

 

L’exemplarité voulue pour Villepinte repose principalement sur son inscription dans une démarche de développement durable. Villepinte doit être une ville plus accessible où la circulation automobile est apaisée et où l’air respiré est de meilleure qualité.

Trois objectifs ressortent :

- Faire de Villepinte une ville peu émettrice en gaz à effet de serre,

- Encourager les déplacements doux,

- Limiter l’empreinte de la ville sur l’environnement et les ressources naturelles.

Pour les atteindre, des mesures en faveur de l’amélioration des transports en communs, des circulations piétonnes et cyclistes, des réductions de dépenses énergétiques et de préservation de notre environnement et de nos ressources sont donc à mettre en place.

En ce qui concerne la mobilité, les mesures envisagées contribueront non seulement à un meilleur partage de l’espace public mais également à assurer une meilleure accessibilité de l’ensemble de la ville : compléter le maillage des liaisons douces, faciliter les accès aux gares, la multimodalité, améliorer le stationnement,…

L’objectif central de respect de l’environnement et des ressources naturelles reste primordial. La municipalité s’engage sur la voie de la maîtrise des impacts environnementaux sur les ressources naturelles (bioclimatisme, gestion des eaux pluviales, réduction des déchets, amélioration de la pratique du tri…), prouvant ainsi que développement urbain et protection de l'environnement ne sont pas incompatibles.

 

3/ Une ville dynamique

 

Villepinte souhaite aujourd'hui impulser un dynamisme basé sur trois ambitions :

- Renouveler le tissu urbain en favorisant la mixité urbaine et sociale, les liens entre les quartiers, la création de transitions urbaines harmonieuses autours des grands axes et en privilégiant l’innovation architecturale. Ces actions vont permettre d’impulser une dynamique de croissance maîtrisée de la population (environ 38 000 habitants en 2025 contre 35 500 aujourd’hui), s’inscrivant dans le développement de logements nécessaires en Région Ile de France.

- Faire de l’économie un moteur de la croissance locale en favorisant le développement de la ZAC Paris Nord 2 et du Parc International des Expositions, le parcours d’entreprise sur la commune et l’installation de commerces et de service aux pieds des immeubles des axes importants comme le boulevard Ballanger et l’avenue République /Dambel.

- Favoriser un renouvellement exemplaire des secteurs stratégiques de la ville afin de renforcer l’attractivité du territoire à travers les potentialités foncières existantes : Boulevard Ballanger, quartier de la gare du Vert Galant et secteur de la Pépinière.

Voilà un cadre à la fois raisonnable et ambitieux pour notre ville que je souhaite que nous réalisions ensemble dans un esprit de démocratie participative et dans un souci partagé de l’intérêt général de tous les Villepintois.

Archives

À propos

Blog personnel de Nelly Roland Iriberry, maire (divers gauche) de Villepinte (93)