Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 Apr

Conseil général : mon intervention lors du vote du budget le 8 avril dernier

Publié par NRI  - Catégories :  #Grandes orientations pour Villepinte

Voici mon intervention au Conseil général de la Seine-Saint-Denis le 8 avril dernier (je me suis abstenue au cours du vote du budget proposé par M. Bartolone).

 

----------------------------------------------------------------------

Monsieur le président, mes chers collègues,

 

Le vote du budget intervient après d’âpres négociations entre les deux groupes de la majorité départementale entre le groupe socialiste et le groupe communiste et citoyen auquel j’appartiens.


Les collègues du groupe communiste et citoyen auquel j’appartiens ont déjà abordé de nombreux problèmes posés ou pistes de travail pour améliorer l’action du Conseil Général.


Cette réflexion est particulièrement complexe car le gouvernement de M. Fillon tout comme son prédécesseur ont placé notre département dans une situation particulièrement délicate.

 

Comme l’a exposé le président du Conseil général, après notre insistance, il manque au département 75 millions euros : 10 millions qui correspondent au différentiel entre ce qu’aurait rapporté la taxe professionnelle et ce que compense l’Etat, 36 millions au titre du ticket modérateur de la taxe professionnelle bien que celle-ci soit supprimée et 29 millions d’euros qui sont le solde de l’explosion des dépenses sociales appliquée au nom de l’Etat (RMI-RSA).

 

Mais en réalité les dépenses indûment imputées au département par l’Etat sont bien plus importantes : 177 millions d’euros du fait de transferts de charges non compensés dont certains remontent à l’époque de M. Raffarin.


Le Département est laissé seul face aux conséquences dramatiques pour la population de la crise financière provoquée par l’impunité de nos banques et de la destruction méthodique de l’appareil productif et de la cohésion sociale.

 

Je m’élève avec force contre le cynisme du gouvernement actuel qui une fois de plus s’en prend aux plus faibles.

Il fallait, face à cet abandon de l’Etat, une réaction d’envergure et par le vote d’un budget de combat que nous avons appelé de nos vœux avec vigueur  une réponse partielle est donnée.


Pour ma part je voulais attirer l’attention de notre assemblée sur la nécessité de renforcer l’action pour les collèges notamment au travers d’une politique ambitieuse de construction et de reconstruction pour répondre aux besoins.

Villepinte, ville où la proportion d’habitants de moins de 30 ans est la plus élevée du département, fait un effort considérable pour répondre à l’augmentation de la démographie scolaire. Même avec les critères restrictifs établis par l’éducation nationale, 7 classes , oui je répète 7 classes nouvelles  ont été ouvertes en septembre 2009, dans les écoles de la ville. Pour faire face à cet enjeu considérable, je souhaite pouvoir construire à Villepinte 9 salles de classes nouvelles pour absorber de nouvelles ouvertures. Dont la récente étude de démographie scolaire souligne la nécessité.

 

Cette situation demande une réponse à la hauteur des besoins, or la démolition-reconstruction du  collège Jean Jaurès , seul collège ZEP de la ville, à l’ordre du jour depuis au moins 15 ans, programmée depuis 2007 au PPI et dont je pensais possible l’ouverture en 2012 n’est même pas citée dans votre rapport de présentation page 84 et 85. 

 

Pourtant de nombreux autres collèges le sont…

 

Bien sûr je sais que vous voulez drastiquement diminuer les crédits d’investissement dans les collèges mais je conteste ce choix !!

 

Dans le tableau que vous nous fournissez pages 85 vous indiquez réalisations 2007 : 24 millions, réalisations 2008 30 millions, inscriptions 2009 : 21 millions (12,5 en BP et 7,9 en DM) et en 2010 seulement 12,25 millions et vous osez écrire en commentaire : les dépenses d’investissement baissent de 1,9 % par rapport au BP 2009 !!! et bien non chers collègues c’est une baisse de 60 % par rapport aux réalisations 2008 que vous proposez monsieur le Président. Il manque 18 millions d’euros dans le budget pour ne serait-ce qu’atteindre les dépenses réalisées en 2008, les inscrire serait dès à présent marquer une réelle volonté d’agir pour renverser la logique gouvernementale.

 

Parmi les conséquences il y a le retard du collège Jean Jaurès à Villepinte.

parc-de-la-noue.jpg 

Il n’y a aucune justification technique qui tienne pour retarder encore le lancement du concours. Le calendrier a été délibérément retardé par des procédés dilatoires, sans aucune concertation avec les élus, et même avec une politique de rétention de l’information de la part de M. Hanotin qui ne répondait même pas à mes courriers. Ce n’est pas là ma conception du fonctionnement d’une majorité départementale ni de la démocratie locale. Aujourd’hui on me dit que le PPI sera respecté – , je voudrais en avoir la confirmation et surtout que des délais puissent être donnés pour sa réalisation. mais ça ne rattrapera pas le temps perdu depuis deux ans. Croyez bien que je resterai offensive et vigilante sur ce dossier.

 

Je crois que si vous tenez à la réussite éducative de nos jeunes concitoyens, il faut que vous débloquiez ce dossier.


J’ai d’autres motifs de mauvaise humeur vis à vis du Département, et même si des motifs de satisfaction existent je citerais plutôt les points négatifs : refus de signer la nouvelle convention sur la PMI transférée au premier septembre 2009 alors que les conditions restent inchangées, inquiétude par rapport au risque de diminution des moyens de fonctionnement de la MAS Saint Louis à Villepinte à laquelle nous avons accordé un soutien financier en investissement - est il logique de permettre de l’investissement mais de ne pas assumer nos responsabilités en matière de fonctionnement de cet équipement destiné aux handicapés ? -, colère lorsque mes courriers demandant l’aménagement d’un sentier piétons et cycles pour accéder à la gare située au milieu du parc du Sausset ne font même pas l’objet de réponse, interrogation quand je vois la dégradation de la route de Tremblay située sur cette dernière commune et que la seule réponse est de limiter la vitesse à 30 à l’heure en posant un panneau « trous en formation » plutôt que de prévoir des travaux sur cet axe devenu dangereux…

 

Une note optimiste, Monsieur le président et chers collègues pour me féliciter de la signature de la convention Débitex et du début symbolique des travaux il y a 10 jours, c’est une bonne initiative et les habitants de certains quartiers de la ville, dont la Haie Bertrand, se félicitent aussi par avance…il est vrai que certain d’entre eux sont condamnés à de l’internet à vitesse extrêmement réduite, 512 ko en 2010 !!…Vous savez que je serai très vigilante et active pour que ce dossier avance.

 

Merci de votre attention. 

 

Archives

À propos

Blog personnel de Nelly Roland Iriberry, maire (divers gauche) de Villepinte (93)