Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
09 Mar

La galère du RER B, cela suffit !

Publié par NRI  - Catégories :  #Transports développement durable

P1020780afficherervilpinteplusbeau.JPGCa pourrait être le titre d'une de chanson, mais c'est ce que vivent quotidiennement les Villepintois, usagers de ce service public de transport. Qui est abonné de l'application « Transilien » sur son « smartphone » reçoit deux à trois

fois par jour une alerte qui lui annonce des dysfonctionnements ! Et le blocage complet du RER B suite à un malaise de voyageurs en gare du Châtelet lundi dernier a révélé dans les grands médias l'ampleur du problème.

 

Le seul critère de qualité de service, mesuré par un indicateur du syndicat des transports Île-de-France (il est à ce jour de l'ordre de 82 % alors qu'il devrait être de 94 %!) est malheureusement insuffisant pour traduire le mécontentement profond des usagers. Une enquête interne de la SNCF montre que le taux de satisfaction réelle est très bas : 37 % pour la ligne B.


Comment en est-on arrivé là ?

 

La ligne RER B transporte 900 000 voyageurs par jour ouvrable, un chiffre a progressé de 35 % en dix ans. C'est la ligne la plus fréquentée du réseau derrière la ligne A. En plus, cette croissance n'est pas linéaire : elle atteint 50 % le week-end, 20 % les jours ouvrables.


L'augmentation du nombre d'habitants de la région parisienne (elle en compte 11,7 millions, soit un peu moins de 18 % de la population française) est certainement une des causes. Pour autant, cette croissance n'a été que de 7 % pendant la même période ! Il faut sans doute rechercher d'autres explications : dans les difficultés financières que rencontrent nos concitoyens à se déplacer avec leurs véhicules particuliers qu’il faut compléter, pour certains d'entre eux, par le choix qu'ils ont fait de diminuer volontairement la part de ce mode de transport dans leurs déplacements.


Une seconde raison du mécontentement est à chercher dans la dégradation de la qualité du service apporté par les opérateurs du transport public. P1020776RERengare.JPG

 

Comparons le RER avec les grandes lignes de la SNCF. Cette entreprise privée transporte quotidiennement six fois plus de clients dans le RER que dans tous ses TGV. Pour autant, dans un RER bondé nous pouvons avoir jusqu'à 3 000 passagers, et dans un TGV à deux étages au maximum 600 passagers. Dans le premier cas, 1 seul chauffeur est dans le train et dans le second cas au moins 2 agents SNCF sont à disposition des passagers en plus du conducteur !


De plus, notre RER souffre d’un sous-investissement chronique. Longtemps, Réseau Ferré de France et la SNCF ont sacrifié la desserte de la banlieue parisienne à la construction du TGV. Alors que le réseau ferré national est généralement plutôt sous-utilisé, le réseau RER, lui, est sur-utilisé. Pour autant, il a fait l’objet d’un cruel sous-investissement : la technologie y est médiocre et souvent très ancienne, certaines parties du réseau sont trop vieilles, etc.


Comment expliquer, par exemple, la casse (si fréquente) de caténaires autrement que par leur vétusté : ils devraient avoir une durée de 30 ans, certains d'entre eux ont plus de 35 ans ! La Cour des comptes est particulièrement critique sur ce point : « En tout état de cause, on constate chaque jour sur les lignes A, B ou D, des retards supérieurs à trente minutes imputables à des incidents. Si nombre d’entre eux sont liés à des suicides, à des malaises de voyageurs ou au vandalisme, les postes de commande sont aussi trop anciens, l’automatisation est insuffisante et le matériel roulant dépassé. »


Si les moyens financiers sont insuffisants (il faut rapidement augmenter le taux du versement transport payé par les entreprises) pour autant

 

Des solutions existent.


P1020811pavillonhaiebertand12.JPGPar exemple le STIF paie à RFF de l'ordre de 700 millions d'euros pour utiliser ce réseau pour le RER. Et aujourd'hui on nous apprend qu'une partie du produit de ces péages acquittés par le STIF a été utilisé pour des investissements sur le réseau ferré de régions autres que l’Île-de-France ! Le STIF, pour corriger ce que d'aucuns pourraient à juste titre appeler une grave discrimination, a obtenu que RFF porte ces prochaines années à un milliard d’euros (au lieu de 700 millions) les investissements concernant l’infrastructure pour rattraper le retard.


En tout état de cause, la commission d’enquête relative à la « rénovation du réseau express régional d’Île-de-France », présidée par le député de Seine-Saint-Denis Daniel Goldberg, affirme qu'il convient de « Rompre définitivement avec la pratique consistant à faire dériver une partie du produit des péages acquittés par le STIF à RFF vers des investissements sur des infrastructures du réseau ferré extérieures à l’Île-de-France »

 

Enfin, dans la liste des investissements essentiels de nature à améliorer la régularité du RER B, il faut impérativement doubler le  tunnel Châtelet - Gare du Nord, afin de remédier à la cause majeure d’engorgement des lignes B et D.

 

Autant d’investissements lourds et essentiels pour assurer aux Franciliens un transport public de qualité. Sans attendre, tout de suite, (et cela ne coûte pas grand-chose au regard de ces lourds investissements) un certain nombre d'actions sont indispensables !

-    Premièrement, il s'agit de renforcer le système d’information des usagers de manière à ce qu'ils sachent constamment où ils en sont de leurs déplacements.
-    Deuxièmement, il faut faire encore plus de place aux usagers d’Île-de-France, et à leurs associations, au sein des différentes institutions du transport public : Syndicat des transports Île-de-France, SNCF, RATP, RFF, Société du Grand Paris, etc.

 

Le RER B est très important pour la vie quotidienne de beaucoup de Villepintois et pour le développement de notre ville. Faisons pression sur le gouvernement de droite pour qu'enfin il se penche sérieusement sur ce dossier !

 

J’invite tous nos concitoyens à se mobiliser sur cette question, comme moi-même je le fais, et à signer la pétition en ligne "pour "un service maximum sur le ligne B" http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2011N16831  lancée depuis 4mois par l'assemblée citoyenne du Front de gauche de Sevran Tremblay Villepinte.

Archives

À propos

Blog personnel de Nelly Roland Iriberry, maire (divers gauche) de Villepinte (93)