Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
04 May

Voile intégral : un faux débat qui ne fera rien avancer

Publié par NRI  - Catégories :  #Culture relations internationales

Le président de la République M. Sarkozy après avoir instrumentalisé d’une manière démagogique le thème de l’identité nationale, annonce l’interdiction du voile intégral (niqab, burqa) dans l’espace public.

 

Le but réel de cette annonce, chacun le connaît : il s’agit de détourner l’opinion publique des problèmes économiques que rencontre notre pays. La France s’est endettée pour la survie de ses banques, les inégalités s’accroissent et l’Etat et le service public reculent sur tous les fronts. On étrangle financièrement la Seine-Saint-Denis, on s’en prend aux plus pauvres, et M. Sarkozy ne trouve rien de plus urgent que de légiférer sur une question qui concerne moins de 2.000 femmes (sur 32 millions) dans notre pays.

  P1020887femmes-a-toussaintlouv.JPG

Qu’on m’entende bien, je défends la liberté des femmes, toute leur liberté. En tant que femme élue, je me bats tous les jours pour les droits de mes concitoyennes. Et je ne veux pas que des hommes imposent à leurs compagnes ou à leurs sœurs des vêtements dans le seul but de les couper de la société où elles doivent pouvoir prendre leur place et s’épanouir. Mais ce n’est pas de cela qu’il s’agit. L’UMP ne se soucie pas des femmes qui ont besoin de défendre leur liberté face au machisme, sans quoi ce parti ne plongerait pas notre pays dans la régression sociale dont les femmes sont les premières victimes. L’UMP divise pour régner. En légiférant autoritairement sur le voile, le président et son parti cherchent à entretenir un climat malsain de suspicion dans ce pays. La cible véritable, ici, est la religion musulmane qui, dans le discours dominant est souvent suspectée d’être une religion importée de l’étranger et menaçante pour notre République. Je m’inscris en faux contre ce discours de la diabolisation.

 

La République française laïque se doit de traiter toutes les religions sur un strict pied d’égalité, et l’Islam n’y a pas moins sa place que toute autre croyance. Comme toutes les religions, elle a ses tendances fondamentalistes, mais c’est aussi le cas des autres religions monothéistes. Que croit-on ? Qu’en montant en épingle certains comportements fondamentalistes minoritaires on aidera les musulmans à tenir une position conciliante à l’égard des usages européens ? Ceux qui font ce pari se trompent. Ils jouent avec le feu et ne feront que renforcer les réflexes de rupture dans des milieux sociaux portés à tourner le dos à nos valeurs républicaines, car exclus de la République. La voie à suivre si l’on souhaite voir moins de voiles intégraux dans les rues de nos villes, on la connaît : mener une politique économique efficace qui crée des emplois pour tous, renforcer les services publics, notamment celui de l’éducation nationale, lutter contre les discriminations, reconnaître aux cultures des gens issus de l’immigration toute leur place dans l’espace public, afin que chacun, hommes et femmes issus de l’immigration, comme ceux qui n’en sont pas issus, se voit offrir de réelles possibilités de réalisation personnelle, et d’ascension sociale. Ainsi la tentation de la radicalité et du repli sur soi reculera. Il n’y a pas d’autre voie.

 

Au passage, je m’insurge contre la voracité avec laquelle beaucoup de médias se jettent sur ce débat factice autour du voile intégral et s’en saisissent comme d’un sujet à sensation.

 

La désinvolture avec laquelle ils le traitent ressemble à celle qu’ils appliquent plus généralement aux quartiers populaires de ce pays. Nous en savons quelque chose ici à Villepinte où nous voyons les grands médias nationaux se précipiter vers nous dès qu’une voiture brûle. Si seulement ils montraient le même empressement à parler de toutes les belles réalisations de notre ville. Où étaient par exemple les médias nationaux quand les associations maliennes ont organisé une soirée magnifique vendredi dernier aux Espaces V dans le cadre de l’émission Africa Show ? Cet événement remarquable qui a mobilisé l’énergie de tant de personnes, et qui était comme une sorte d’African pride pour la diaspora africaine, une façon de proclamer les richesses de la double culture, et de se soustraire ainsi à la grisaille quotidienne du racisme et des difficultés économiques. Mesdames, Messieurs les journalistes, si vous vous intéressiez un peu à ces événements positifs pour changer ? Il ne s’agit pas de nier les difficultés que rencontrent nos territoires mais pourquoi n’évoquer que les brûlots à sensation lorsqu’une approche plus objective nécessiterait également d’en valoriser les atouts et les potentiels ?

 

Symptôme des dérives journalistiques, mon collègue François Asensi, député-maire de Tremblay-en-France, a porté plainte contre TF1 suite à la diffusion du reportage « Mon voisin est un dealer » dans la nouvelle émission de M. Emmanuel Chain Haute définitition, qu’il juge racoleur et reproduisant les clichés sur la banlieue. M. Chain en retour déclare que M. Asensi « n’est pas digne d’être un élu de la République ». On croit rêver ! De tels propos sont scandaleux et je tiens à adresser mon soutien plein et entier à François Asensi. Certains journalistes déjà partiellement faiseurs de rois voudraient être des faiseurs de maires. A ceux qui tiennent ce genre de discours (et fort heureusement je sais que ce ne sont pas tous les journalistes) je suggère de retrouver le sens de la modestie. Qu’ils commencent par retrouver le sens de l’honnêteté dans les sujets qu’ils traitent, au lieu de distribuer les torts, qu’ils reconnaissent aussi les mérites : tout ce que font les élus au quotidien, loin des caméras et des projecteurs. Le monde ne se réduit pas à la société de spectacle. Ceux qui ne vivent que d’images feraient bien de s’en souvenir.

Archives

À propos

Blog personnel de Nelly Roland Iriberry, maire (divers gauche) de Villepinte (93)